Abstractions, arts non figuratifs belges après 1945

La Belgique, par sa position centrale en Europe, a toujours été un lieu d’échanges où les idées les plus nouvelles dans le domaine esthétique trouvaient un accueil enthousiaste souvent avant même que ces avant-gardes soient reconnues dans leur propre pays.
Cet ouvrage présente l’abstraction qu’elle soit géométrique ou informelle dans les décennies qui ont suivi la dernière guerre en s’appuyant pour l’essentiel sur la collection de Caroline et Maurice Verbaet. Ceux-ci après avoir acquis durant de nombreuses années les oeuvres d’artistes liés à l’histoire de l’art moderne en Belgique, ont décidé de recentrer leur collection sur l’art belge après 1945 et d’ouvrir en 2015 un centre d’art au coeur d’Anvers, justifiant ainsi l’adage qui fait de la Belgique « un petit pays de grands collectionneurs ».
Si les oeuvres de Pierre Alechinsky, Pol Bury, Henri-Jean Closon, Pierre-Louis Flouquet, Henri Michaux, Victor Servranckx, Michel Seuphor ou encore Raoul Ubac sont bien connues en France, cette exposition sera l’occasion de découvrir de nombreux artistes encore trop méconnus en France..