Tatline : du relief à l’abstraction

Titre:

Tatline : du relief à l’abstraction


Auteur: Andréi NAKOV
Pages: 372
Format: 25,5 x 20 cm
Illustré: Oui
nbillustration: 300
Date de sortie: Mars 2020
ISBN13: 979-10-94886-12-0
Prix: 35 € TTC
Genre:
Series:

Considéré à son époque comme le concurrent « constructiviste » de Malevitch, Tatline acquit une célébrité européenne dès le début des années vingt. Il fut par la suite considéré comme une des gloires du nouvel art «constructiviste». Mais la connaissance de son œuvre se limitait alors, et probablement aujourd’hui encore à son «Monument à la IIIe internationale» (1919-1920).

Les sources de son évolution et surtout l’apparition de ses reliefs abstraits (années 1914-1915) sont pour la première fois abordées en détail grâce à un apport important de faits nouveaux (images, documents, comparaisons) et aussi grâce à une nouvelle interprétation.

La visite que Tatline effectua au mois de mars 1914 à Picasso et le choc créateur qui en résulta, sont présentés dans une nouvelle lumière. Le rapport cubisme - art abstrait, est une autre nouveauté de ce livre qui aborde la naissance de la sculpture abstraite – à Paris ainsi qu’en Russie (la fameuse exposition «0.10» à laquelle Malevitch présenta son Carré noir).

Les premières sculptures abstraites de Tatline (et de l’art moderne) y sont étudiées en détail.

Une publication étroitement liée à l’exposition sur le Cubisme au Centre Pompidou du 17 octobre au 25 février 2018.

Au sujet de l'auteur

Diplômé d’universités européennes et américaines, Andréi Nakov est, depuis le début des années 1970, l’auteur de nombreux ouvrages théoriques, monographies et catalogues d'expositions consacrés à l'avant-garde russe, au futurisme, au dadaïsme, au constructivisme russe, à l'art abstrait européen et à l'art contemporain. Il est conseiller éditorial des éditions Champ libre dans les années 1970.

Son ouvrage L'avant-garde russe (Éditions Hazan, Paris, 1984) a été édité à plusieurs reprises et traduit dans plusieurs langues, dont le russe.

Depuis l'édition critique des écrits de Nikolaï Taraboukine en 1972 puis ceux de Malewicz aux éditions Champ libre en 1975, Andréi Nakov a consacré ses recherches à l'œuvre de ce dernier et publié Kazimir Malewicz - Catalogue raisonné (Adam Biro, 2002).

Depuis 1972, il a également organisé des expositions consacrées à Malewicz (Tate Gallery, Londres 1976) et à divers aspects de l’avant-garde russe et aux origines de l’art moderne en général.

La monographie d'Andréi Nakov en 4 volumes Kazimir Malewicz - le peintre absolu, a été publiée en avril 2007 chez Thalia Édition, Paris.


Considéré à son époque comme le concurrent « constructiviste » de Malevitch, Tatline acquit une célébrité européenne dès le début des années vingt. Il fut par la suite considéré comme une des gloires du nouvel art «constructiviste». Mais la connaissance de son œuvre se limitait alors, et probablement aujourd’hui encore à son «Monument à la IIIe internationale» (1919-1920).

Les sources de son évolution et surtout l’apparition de ses reliefs abstraits (années 1914-1915) sont pour la première fois abordées en détail grâce à un apport important de faits nouveaux (images, documents, comparaisons) et aussi grâce à une nouvelle interprétation.

La visite que Tatline effectua au mois de mars 1914 à Picasso et le choc créateur qui en résulta, sont présentés dans une nouvelle lumière. Le rapport cubisme – art abstrait, est une autre nouveauté de ce livre qui aborde la naissance de la sculpture abstraite – à Paris ainsi qu’en Russie (la fameuse exposition «0.10» à laquelle Malevitch présenta son Carré noir).

Les premières sculptures abstraites de Tatline (et de l’art moderne) y sont étudiées en détail.

Une publication étroitement liée à l’exposition sur le Cubisme au Centre Pompidou du 17 octobre au 25 février 2018.