Serge Mansau

Titre: Serge Mansau
Genre:
Pages: 80
ISBN13: 978 - 23 - 52780 - 62 - 5
Format: 24,5 x 24,5 cm
Prix Conseillé: 28 €

A propos de l'auteur

Philippe Bouchet est historien de l’art et commissaire d’expositions.
Ses centres d’intérêt très variés l’ont conduit à écrire aussi bien sur des figures historiques que sur des artistes d’aujourd’hui. Chez Thalia Édition, il a dirigé la publication d’une monographie de référence sur Charles Lapicque (Prix Bordin de l’Académie des Beaux-Arts 2009) et un ouvrage sur Serge Mansau dans la collection Ateliers d’Artistes.

Autres livres de Philippe BOUCHET

Synopsis:

Serge Mansau est un artiste en marge du monde de l’art dont l’œuvre de sculpture est restée à l’abri des regards. Ce qui laisse perplexe quand on sait qu’il est, depuis plus de quarante ans, l’un des plus grands créateurs de flacons de parfums, de ces objets que l’on a tous eus, un jour, entre les mains.

Près de Paris, à la campagne, là où il a installé ses ateliers, où ses cabanes de verre ponctuent un parcours qui sublime le dialogue entre matériaux et senteurs, Serge Mansau entretient avec le temps – au début de notre XXIe siècle météoritique – une relation devenue rare. À la recherche du geste juste, il réinvente un monde dont la nature est le point saillant. A tel point qu’au delà des espaces qu’il s’est aménagé, c’est aussi son atelier à ciel ouvert qui lui apporte l’inspiration du moment et les objets qui prendront place dans ses œuvres : ici la feuille d’un arbre, là le caillou d’un chemin. Sculpteur, dessinateur, scénographe aussi, il peut tout à la fois travailler le verre, fondre les métaux, inciser le bois, faire dialoguer les matériaux qui trouveront leur place dans son processus de création.

Il n’est jamais facile de parler de la création, encore moins pour un touche-à-tout comme Serge Mansau dont la sensibilité et les centres d’intérêt, d’ordinaire si peu simultanément exploités, dessinent chez lui un rare champ d’action. A l’image de son Colosse qui culmine à plus de six mètres de haut à l’entrée de sa maison, de ses Forêts d’hommes qui peuplent ses espaces de vie ou bien de ses nounours en verre qui renvoient l’image de l’enfance – la sienne, la nôtre – il ne cesse de réinventer un monde qu’il modèle à sa guise et qui trouve grâce à ses yeux. A l’instar de sa petite valise d’enfant contenant tous ses jouets, il emporte toujours avec lui sa minuscule boîte de couleurs dont on mesure tout à coup – au détour d’une phrase lorsqu’il l’extrait de sa poche – qu’elle structure une mise en abyme, qu’elle est l’atelier dans l’atelier. L’infiniment petit dans l’infiniment grand, c’est sans doute ce que tentent d’approcher les échanges avec Serge Mansau qui nous introduisent au cœur de la création artistique.

Illustré: Oui
Nombre d'illustrations: 90

Dans la même collection:

Serge Mansau est un artiste en marge du monde de l’art dont l’œuvre de sculpture est restée à l’abri des regards. Ce qui laisse perplexe quand on sait qu’il est, depuis plus de quarante ans, l’un des plus grands créateurs de flacons de parfums, de ces objets que l’on a tous eus, un jour, entre les mains.

Près de Paris, à la campagne, là où il a installé ses ateliers, où ses cabanes de verre ponctuent un parcours qui sublime le dialogue entre matériaux et senteurs, Serge Mansau entretient avec le temps – au début de notre XXIe siècle météoritique – une relation devenue rare. À la recherche du geste juste, il réinvente un monde dont la nature est le point saillant. A tel point qu’au delà des espaces qu’il s’est aménagé, c’est aussi son atelier à ciel ouvert qui lui apporte l’inspiration du moment et les objets qui prendront place dans ses œuvres : ici la feuille d’un arbre, là le caillou d’un chemin. Sculpteur, dessinateur, scénographe aussi, il peut tout à la fois travailler le verre, fondre les métaux, inciser le bois, faire dialoguer les matériaux qui trouveront leur place dans son processus de création.

Il n’est jamais facile de parler de la création, encore moins pour un touche-à-tout comme Serge Mansau dont la sensibilité et les centres d’intérêt, d’ordinaire si peu simultanément exploités, dessinent chez lui un rare champ d’action. A l’image de son Colosse qui culmine à plus de six mètres de haut à l’entrée de sa maison, de ses Forêts d’hommes qui peuplent ses espaces de vie ou bien de ses nounours en verre qui renvoient l’image de l’enfance – la sienne, la nôtre – il ne cesse de réinventer un monde qu’il modèle à sa guise et qui trouve grâce à ses yeux. A l’instar de sa petite valise d’enfant contenant tous ses jouets, il emporte toujours avec lui sa minuscule boîte de couleurs dont on mesure tout à coup – au détour d’une phrase lorsqu’il l’extrait de sa poche – qu’elle structure une mise en abyme, qu’elle est l’atelier dans l’atelier. L’infiniment petit dans l’infiniment grand, c’est sans doute ce que tentent d’approcher les échanges avec Serge Mansau qui nous introduisent au cœur de la création artistique.