Lee Ufan

Titre:

Lee Ufan


Auteur: Renaud SIEGMANN
Pages: 80
Format: 24,5 x 24,5 cm
Illustré: Oui
nbillustration: 90
ISBN13: 978 - 23 - 52780 - 81 - 6
Prix: 28 € TTC
Genre:
Series: Atelier d'artistes #9

Artiste sud-coréen, peintre et sculpteur universel, Lee Ufan appartient au cercle très fermé des plus grands créateurs de notre temps. Né en 1936 à Kyonsangnamdo (Corée du Sud), il incarne l’homme de l’intemporel. Lauréat du Praemium Imperial 2001 dans la catégorie peinture, Lee Ufan représente son pays à la Biennale de Venise 2007. Philosophe et lettré de tradition classique, Lee Ufan vit et travaille entre Paris, New York et Tokyo. Leader historique du Groupe Mono-Ha, littéralement l’« Ecole des choses » qu’il créa dans le Japon de l’immédiat après-guerre, l’homme voulut d’abord être écrivain-philosophe plutôt que peintre-sculpteur. Un demi-siècle plus tard, son langage plastique parle toujours de l’humanisme profond qui l’anime. Tout en formes épurées, son œuvre en progrès, est aujourd’hui présent dans les plus prestigieux musées du monde, ainsi que les plus importantes collections privées. Par sa densité métaphysique, plutôt que sa réduction contrôlée, l’art de Lee Ufan s’ancre dans la philosophie asiatique – le zen notamment. Ni vraiment monochromes ni vraiment géométriques, ses peintures se distinguent ainsi du minimalisme occidental, comme ses sculptures aussi puissantes que méditatives.

Au sujet de l'auteur

Renaud Siegmann est auteur et journaliste. Il est responsable de la revue Aura sur l’art moderne. Collaborateur à La Gazette Drouot depuis maintenant dix ans, on le connaît pour ses entretiens d’artistes et de professionnels de l’art contemporain.
En 2000, il publie aux Éditions Alternatives un ouvrage sur les courriers d’artistes. Il signe en 2008 une monographie sur Michel Haillard aux éditions du Cercle d’Art.



Autres livres dans la même série:

Artiste sud-coréen, peintre et sculpteur universel, Lee Ufan appartient au cercle très fermé des plus grands créateurs de notre temps. Né en 1936 à Kyonsangnamdo (Corée du Sud), il incarne l’homme de l’intemporel. Lauréat du Praemium Imperial 2001 dans la catégorie peinture, Lee Ufan représente son pays à la Biennale de Venise 2007. Philosophe et lettré de tradition classique, Lee Ufan vit et travaille entre Paris, New York et Tokyo. Leader historique du Groupe Mono-Ha, littéralement l’« Ecole des choses » qu’il créa dans le Japon de l’immédiat après-guerre, l’homme voulut d’abord être écrivain-philosophe plutôt que peintre-sculpteur. Un demi-siècle plus tard, son langage plastique parle toujours de l’humanisme profond qui l’anime. Tout en formes épurées, son œuvre en progrès, est aujourd’hui présent dans les plus prestigieux musées du monde, ainsi que les plus importantes collections privées. Par sa densité métaphysique, plutôt que sa réduction contrôlée, l’art de Lee Ufan s’ancre dans la philosophie asiatique – le zen notamment. Ni vraiment monochromes ni vraiment géométriques, ses peintures se distinguent ainsi du minimalisme occidental, comme ses sculptures aussi puissantes que méditatives.