Catalogue

PATRICK LEPETIT est, avec ses deux premiers essais, Surréalisme et ésotérisme (Rafael de Surtis, 2008) et Le Surréalisme, Parcours sou- terrain (Dervy, 2012 – Prix 2012 de l’Institut Maçonnique de France, catégorie Symbolisme), l’un des tout premiers à avoir montré l’in- fluence déterminante d’un ésotérisme à champ très large, hérité des symbolistes, des romantiques, voire même, au-delà, des Illuministes de la fin du XVIIIe siècle et des grands « inspirés » de toutes les époques, dans la formation de la pensée des surréalistes, André Bre- ton en tête. Après avoir consacré un petit ouvrage, Farder la nuit : Yves Elléouët, à l’œuvre du gendre de l’auteur des Manifestes, il s’attache en pionnier, dans La Tête d’Ogmius, Surréalisme et mythes celtiques (Edi- tions des Montagnes Noires, 2021- Lauréat 2020 de la Bourse Sarane Alexandrian décernée par la Société des Gens de Lettres), à explorer les multiples liens qui unissent la plupart des surréalistes français et anglo-saxons à la Celtie tout entière et à ses récits fondateurs, souvent transmis par la tradition orale.

1/1